A comme Arthrose
L'arthrose touche aujourd'hui près de 10 millions de français (1).
Qu'est-ce que l'arthrose ?
Quels sont les principaux facteurs de risque ?
B comme Bouger
Face à l'arthrose du genou et de la hanche, rester actif est essentiel ! Comment bouger ?
Les conseils pratiques pour soulager vos articulations au quotidien.
C comme Chondrosulf ®
  • 1 principe actif
  • 1 traitement contre la douleur et la gêne fonctionnelle au cours de l'arthrose de la hanche et du genou, nécéssite un diagnostic médical.
Pour aller plus loin :

L'Association Française de Lutte Anti-rhumatismale (AFLAR), seule association concernant les maladies des os et des articulations reconnue d'utilité publique (depuis 1937). www.aflar.org

L'alliance nationale contre l'arthrose, qui réunit tous les spécialistes travaillant dans l'arthrose. www.stop-arthrose.org

Manger Bouger, le programme national de nutrition santé www.mangerbouger.fr

Chondrosulf 400mg est un médicament à base de chondroïtine sulfate. Ce médicament a une action lente, retardée d'environ 2 mois et son effet peut persister après l'arrêt du traitement. Pas avant 15 ans. Demandez conseil à votre pharmacien. Lire attentivement la notice. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin. Visa n°15/08/67545424/GP/001
La prise en charge de l'arthrose de la hanche et du genou repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction d'un surpoids, activité physique régulière (en dehors des poussées douloureuses ou la réduction de l'activité est nécessaire)) en complément de kinésithérapie, port d'orthèses ou utilisation de cannes.

A comme Arthrose...

Au fait, qu'est-ce que l'arthrose ?

L'arthrose est classée au premier rang
des maladies articulaires dans le monde (4).
Cette maladie chronique se caractérise
par une destruction progressive
du cartilage
, avant d'atteindre
toute l'articulation (5). Le cartilage,
présent à la surface des articulations,
joue le rôle d'éponge qui absorbe
et amortit les chocs (4). Résistant
et élastique, il facilite les mouvements
des articulations (4). Chez un patient
arthrosique
, on observe un amincissement
et des
fissures du cartilage (4) qui sont alors
responsables des difficultés articulaires.
GENOU ET HANCHE :
SOUS HAUTE SURVEILLANCE (5)
Le saviez-vous ? L'arthrose du genou (gonarthrose), comme celle de la hanche (coxarthrose) sont les arthroses les plus invalidantes, car elles concernent de grosses articulations qui portent le poids du corps.
Chez les 65 à 75 ans, 30% des personnes sont touchées par l'arthrose du genou et 10% par l'arthrose de la hanche.

L'arthrose vient avec l'âge,
on ne peut rien y faire ?

• Gare aux idées reçues ! Si le vieillissement est un facteur de risque d'arthrose, l'âge n'explique pas tout (5).

• Surpoids, séquelles d'accidents traumatiques, sport ou travail physique intensif et prolongé...
Ce sont avant tout des causes mécaniques qui compressent toute ou une partie de l'articulation qui sont à l'origine de l'installation d'une arthrose (4, 5).

• Certaines maladies, dont certaines sont dues à des anomalies génétiques, en fragilisant la structure du cartilage articulaire peuvent être responsables de la survenue de l'arthrose (5).

• Il peut exister des formes héréditaires de la maladie (6).
Facteurs de risque d'arthrose :
notre mode de vie mis en cause ! (5)

Qui consulter en cas de douleurs articulaires au niveau du genou et de la hanche ?

Vous avez mal au genou et cela vous gêne
au quotidien ? Ne sous-estimez pas
ces premiers symptômes ! L'arthrose du
genou et de la hanche est une maladie à
part entière
, qui nécessite un diagnostic
médical pour une prise en charge
adaptée (5). Pour établir un diagnostic
et définir les solutions qui soulageront
le mieux vos articulations, il est
important de se référer à un avis
médical : votre médecin traitant
habituel, un médecin du sport
et/ou un rhumatologue pour
avoir un avis d'un spécialiste
des articulations.

Le diagnostic de l'arthrose
du genou et de la hanche repose
essentiellement sur l'examen clinique
des articulation douloureuses (6).
Les 2 symptômes clés de l'arthrose
du genou et de la hanche :

douleur et gêne fonctionnelle
De modérée à sévère, la douleur articulaire
fait partie du quotidien de la maladie. L'articulation
touchée devient aussi plus « raide », limitant sa
mobilité au cours des gestes du quotidien (6).
Cette gêne fonctionnelle sera d'autant plus
handicapante que l'articulation touchée
est fortement sollicitée. Mais face
à ces symptômes, vous pouvez agir !
Différentes mesures existent
pour soulager vos articulations
douloureuses et préserver
votre mobilité.
Chondrosulf 400mg est un médicament à base de chondroïtine sulfate. Ce médicament a une action lente, retardée d'environ 2 mois et son effet peut persister après l'arrêt du traitement. Pas avant 15 ans. Demandez conseil à votre pharmacien. Lire attentivement la notice. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin. Visa n°15/08/67545424/GP/001
La prise en charge de l'arthrose de la hanche et du genou repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction d'un surpoids, activité physique régulière (en dehors des poussées douloureuses ou la réduction de l'activité est nécessaire)) en complément de kinésithérapie, port d'orthèses ou utilisation de cannes.

Bouger : Je reste actif !

Comment prendre en charge mon arthrose ?

  • Le traitement symptomatique de l'arthrose du genou et de la hanche repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction d'un surpoids, activité physique régulière en dehors des poussées douloureuses ou congestives où la réduction de l'activité est nécessaire) et non pharmacologiques (kinésithérapie, port d'orthèses, cannes…) (7).
  • Le traitement doit être individualisé en tenant compte des facteurs de risques propres au genou (obésité, contrainte mécaniques, activité physique) et des facteurs de risques généraux (âge, polymédication…), de l'intensité de la douleur et du handicap qu'elle entraine, de la présence de signes inflammatoires et du degré d'atteinte structurelle (7).
  • Durant les phases symptomatiques, le traitement comporte principalement des antalgiques, en commençant par le paracétamol et lors des poussées aiguës, les AINS oraux en cures courtes à dose minimale (efficace chez les personnes qui ne répondent pas au paracétamol) (7).
  • Des traitements locaux peuvent aussi être utilisés tels que les AINS topiques, les injections intra-articulaires de corticoïdes, notamment pendant les phases congestives, ou d'acide hyaluronique (7).
Les mesures du quotidien pour réduire la progression de l'arthrose du genou et de la hanche (9,10)
  • Les anti-arthrosiques d'action lente ont une action lente et retardée d'environ 2 mois et peuvent persister après l'arrêt du traitement. Il sont utilisés pour traiter la douleur et la gêne fonctionnelle au cours de l'arthrose du genou et de la hanche (8).
  • La chirurgie (arthroplastie, mise en place d'une prothèse) est réservée aux arthroses évoluées radiologiquement, douloureuses et incapacitantes, réfractaires aux mesures thérapeutiques habituelles (7).
  • Parmi les mesures du quotidien à mettre en place : la pratique régulière d'une activité physique (même modérée) et la perte de poids en cas de surcharge pondérale (9).
  • Dans votre parcours de soin, vous pourrez être aidé(e) par différents professionnels de santé : médecin généraliste, rhumatologue, médecin du sport, kinésithérapeute, ergothérapeute, podologue, pharmacien, nutritionniste, diététicienne,...

En cas d'arthrose, bouger a du bon ! (1, 11)

• C'est vrai ! Contrairement à l'idée reçue, il est important de maintenir une activité physique régulière en cas d'arthrose du genou et de la hanche. L'objectif ? Continuer à vous muscler pour gagner en mobilité et en souplesse.

Bouger oui, mais pas n'importe comment! Toujours en concertation avec votre médecin, en dehors des poussées douloureuses et selon votre forme, vous pourrez pratiquer :

- des exercices d'endurance et de renforcement musculaire globaux :
marche, natation, aquagym, vélo

- des exercices de renforcement musculaire localisés
pour améliorer la mobilité de l'articulation touchée
- séances de musculation avec un kinésithérapeute
- des activités plus douces qui vous aideront à travailler
aussi votre équilibre et votre souplesse,
comme le Pilates ou le Tai-Chi
Quel est le rôle
du kinésithérapeute
dans la prise
en charge
de l'arthrose
du genou
et de la hanche ?
Apprendre des exercices
utiles pour solliciter
et renforcer
vos articulations touchées,
revoir les postures
du quotidien
qui peuvent soulager (9, 2).

Envie de bouger, c'est parti !

Voici quelques conseils pratiques pour rester actif au quotidien et limiter la douleur arthrosique (10,11) :
  • Pratiquez quelques échauffements avant de faire de l'exercice et étirez les muscles en début et en fin de séance.
  • Adaptez votre activité physique de manière à ne pas trop solliciter l'articulation douloureuse et arrêtez cette activité en cas de douleur
  • Choisissez un matériel adapté pour prendre soin de vos appuis : chaussures confortables assurant un bon maintien et un bon amorti, semelles orthopédiques, orthèse
  • Misez sur l'encadrement pour vous entraîner en toute sécurité (coach sportif, kinésithérapeute)
Prendre soin de ses articulations, un œil aussi sur sa ligne (12)
À la recherche d'un équilibre alimentaire ?
Bougez chaque jour et misez sur une alimentation diversifiée, riche en fruits et légumes. Hydratez-vous suffisamment chaque jour. Limitez votre consommation d'alcool et de produits gras et sucrés (viennoiseries, charcuteries, pâtisseries, biscuits apéritifs,...). En cas de régime spécifique d'amaigrissement, il est important de prendre conseil auprès de votre médecin traitant et/ou d'une diététicienne.
Pour en savoir + : retrouvez tous les conseils
du Plan National de Nutrition Santé
En cas d'arthrose du genou et de la hanche, en dehors des poussées douloureuses, je pratique une activité physique régulièrement !
Repère de pratique (11)
Encadrement et conseils
Chondrosulf 400mg est un médicament à base de chondroïtine sulfate. Ce médicament a une action lente, retardée d'environ 2 mois et son effet peut persister après l'arrêt du traitement. Pas avant 15 ans. Demandez conseil à votre pharmacien. Lire attentivement la notice. Si les symptômes persistent, consultez votre médecin. Visa n°15/08/67545424/GP/001
La prise en charge de l'arthrose de la hanche et du genou repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction d'un surpoids, activité physique régulière (en dehors des poussées douloureuses ou la réduction de l'activité est nécessaire)) en complément de kinésithérapie, port d'orthèses ou utilisation de cannes.
Traitement de la douleur et de la gêne
fonctionnelle au cours de l’arthrose de la hanche
et du genou. Nécessite un diagnostic médical

Chondrosulf

®
Traitement de la douleur et de la gêne fonctionnelle au cours de l’arthrose de la hanche et du genou. Nécessite un diagnostic médical

Qu'est-ce que Chondrosulf

® ?
C'est un médicament anti-arthrosique symptomatique d'action lente (classe des « AASAL »), qui agit sur la douleur et la gêne fonctionnelle au cours de l'arthrose de la hanche et du genou, nécéssite un diagnostic médical.
Ce médicament a une action lente, retardée d'environ 2 mois et son effet peut persister après l'arrêt du traitement. (8)

La prise en charge de l'arthrose de la hanche et du genou repose avant tout sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques (réduction d'un surpoids, activité physique régulière (en dehors des poussées douloureuses où la réduction de l'activité est nécéssaire)) en complément de kinésithérapie, port d'orthèses ou utilisation de cannes.
Découvrez notre campagne TV
Un principe actif issu d'un procédé d'extraction
et de purification breveté
Chondrosulf® en pratique
3 gélules ou 3 sachets,
à répartir en 3 prises au moment des repas

Le bon usage de votre médicament reste essentiel

• L'Assurance Maladie ne prend plus en charge les médicaments de l'arthrose qui sont des anti-arthrosiques symptomatiques d'action lente.

• L'arthrose du genou et de la hanche nécessite un diagnostic médical.

• Sans prescription médicale obligatoire, il reste essentiel de respecter l'indication et la posologie et de lire attentivement la notice.

• Votre pharmacien pourra vous conseiller et vous apporter toutes les informations sur le bon usage de vos médicaments.

• Si les symptômes persistent, ne tardez pas à consulter votre médecin.
Le saviez-vous ?
Certaines mutuelles prennent
en charge les médicaments
non remboursés
par l'assurance maladie.
Renseignez-vous,
c'est peut–être votre cas...